Régale maman avec le code MAMA4EVER - 10€ offerts - Livraisons et retours offerts en France 🦍❤️👟

Comment devenir un sneakerhead plus durable ?

Voici 6 façons d'être un sneakerhead plus durable, dès maintenant.

Si quelqu'un doit être conscient de son empreinte écologique, c'est bien l'amateur de baskets. Le monde est en train petit à petit de considérer l'importance de la durabilité, et si les protestations contre le changement climatique et les accords de Paris y contribuent certainement, la réalisation des objectifs en matière de climat et d'impact environnemental dépend davantage de l'ajustement que de l'austérité. La nature humaine est une chose puissante ; les gens font ce qui les rend heureux - et si cela signifie se jeter sur une autre paire de baskets, au mépris de la planète, il en est très souvent ainsi.

Mais ce n'est pas forcément le cas.

D'après une enquête de StockX réalisée en 2014, l'amateur moyen de baskets en possède 34 paires, et cela a probablement augmenté depuis. Si l'on considère comment la plupart des chaussures passent de l'usine à la porte d'entrée, ces 34 paires représentent une quantité stupéfiante de cuir coupé, de carburant brûlé et d'eau polluée. Des bateaux ont traversé les océans pour vous apporter vos chaussures. Des machines ont ronronné pendant la nuit. Tout cela pour offrir à vos deux pieds un mois de flexion.

Mais la culture sneaker peut être plus qu'un simple déballage de nouvelles paires. Si le cop permanent permet de lutter dans une certaine mesure contre le changement climatique et de réduire la pollution, être un fan de baskets et protéger la planète n'est pas forcément incompatible. En gardant à l'esprit notre passion pour les baskets et la planète que nous partageons, voici comment devenir un sneakerhead plus durable.

Faites durer les sneakers et n'essayez pas de suivre les tendances.

Cela peut sembler évident, mais il ne s'agit pas seulement de les porter jusqu'à ce qu'elles soient complètement usées. Acheter des modèles classiques/intemporels plutôt que la chaussure du moment donne à chaque paire une durée de vie plus longue, du moins aux yeux de l'industrie de la mode.

Une poignée de silhouettes ont dominé la culture sneaker depuis sa création. Achetez des sneakers c'est bien mais les porter jusqu'à ce qu'elles soient usées c'est mieux. Rincez et répétez. Tant que vous restez discipliné, l'achat de marques telles que MEEKO, VEJA et FAGUO peut réduire votre impact par rapport à la poursuite (et l'achat) de chaque tendance éphémère. En fin de compte, vous devriez acheter moins mais mieux, des styles polyvalents et durables sont la solution.

Prenez soin de vos chaussures

Une fois que vous avez en main des modèles classiques/intemporels, prenez-en soin. Lavez les régulièrement pour prolonger la vie de chaque paire. Pour les chaussures en cuir, pensez à ajouter un après-shampooing pour redonner vie et longévité aux matériaux délicats. Pour les matériaux en maille, brossez doucement pour ne pas accrocher les fils lâches. Quelle que soit la construction d'une chaussure, une bouteille de savon pour chaussures Jason Markk sera très utile.

Pour plus de conseils, consultez notre guide sur le nettoyage des baskets.

Recherchez des matières alternatives

Pensez à une basket typique. Une combinaison de cuir animal, de maille et de produits pétrochimiques vous vient probablement à l'esprit. Dans le passé, il n'y avait pas vraiment d'autres options. Le magasin Foot Locker du centre commercial, par exemple, ne proposait que des baskets fabriquées à partir de ces matériaux traditionnels et énergivores, et c'est ce que l'on achetait. Mais aujourd'hui, une plus grande sensibilisation à la durabilité et la variété offerte par Internet ont donné naissance à des lignes entières de baskets fabriquées à partir d'alternatives plus écologiques.

En ce qui concerne le cuir, recherchez des cuirs sans chrome, tannés au végétal ou à base de plantes, comme l'Appleskin, un textile durable semblable à une peau, fabriqué à partir de déchets de pommes, qu'utilise MEEKO.

Pour les tricots, privilégiez la laine ou les matériaux recyclés lorsqu'ils sont disponibles.

Et n'oubliez pas la semelle. Recherchez des chaussures qui mentionnent spécifiquement l'utilisation de caoutchouc "naturel" ou "sauvage". Ces matériaux proviennent de cultures d'hévéas spécifiquement cultivées pour éviter la déforestation. La marque française de baskets Veja utilise du caoutchouc sauvage dans toute sa gamme de chaussures, c'est le cas de MEEKO également.

Vérifiez la source

Le développement durable ne se limite pas à l'utilisation de matériaux écologiques. La durabilité concerne le cycle de vie de la chaussure, de la confection des matières, à l'usine, au pied et au-delà. Les marques qui ont des valeurs doivent être transparentes sur les personnes et les lieux de leur chaîne d'approvisionnement.

Certaines marques vont plus loin et deviennent des sociétés certifiées B, ou "B Corp". La certification B Corp est accordée aux entreprises qui adoptent certaines normes de performance sociale et environnementale, y compris une obligation légale de prendre en compte l'impact de leurs décisions sur l'environnement. Allbirds et Veja sont par exemple des marques B Corp, MEEKO le deviendra pendant son ascension.

Adoptez le marché de l'occasion

Des chaussures neuves ne signifient pas forcément "neuves pour le monde". Des sites tels que StockX, Wethenew et Kikikickz proposent des milliers de paires d'occasion à la recherche de leur prochain propriétaire. La plupart de ces acteurs e-commerce fonctionnent à partir de paires dites "deadstock".

Acheter de l'occasion plutôt que du neuf, c'est voter avec ses euros contre la production excessive. Si l'odeur des baskets neuves est irremplaçable, remplacer ne serait-ce que la moitié de ces 34 paires par des chaussures d'occasion peut contribuer à réduire votre impact individuel sur le monde.

D'un autre côté, avez-vous des baskets de bonne qualité qui prennent la poussière ? Apportez-les à la friperie la plus proche ou donnez-les à une association caritative centrée sur les baskets. Certaines marques les récupèrent en fin de vie pour en tirer profit vers de nouvelles baskets (semelles, ...).

Donnez une seconde vie à vos baskets abîmées

Certaines marques les récupèrent en fin de vie pour en tirer profit vers de nouvelles baskets (fabrication de semelles, ...). C'est une bonne occasion pour participer à un phénomène vertueux de recyclage. En tout cas, chez MEEKO, on l'encourage !

Effectuez une recherche

Panier