Quelle est l'anatomie et la composition d'une chaussure Sneaker ? – MEEKO

Quelle est l'anatomie et la composition d'une chaussure Sneaker ?

par Maxime Savart

Sur A Step Closer nous vous proposons plusieurs infos sur les chaussures, sneakers, la mode (éco)responsable & éthique et plein d'autres sujets qui nous tiennent à cœur comme par exemple nos avis sur les baskets produites par Nike, Adidas, Puma, Reebok, etc. Seulement, lorsque nous publions un article il se peut parfois que certains mots un peu techniques soient utilisés, et si les habitués de MEEKO sont des férus de sneakers sans compromis, ce n'est pas pas le cas de tout le monde. C’est pourquoi nous avons fait ce petit lexique de l'anatomie et de la composition d'une chaussure sneaker.

 

Midsole, upper, hell, tongue… Vous aimez les sneakers mais avez du mal à vous faire un chemin dans la jungle des termes spécifiques ? Voici l’index des différentes parties de la sneakers !
Le monde des sneakers est très anglicisé et il n’est pas rare d’entendre des mots d’outre-manche (voire d’outre-atlantique) pour décrire les différentes parties d’une basket.

 

Midsole

La midsole, ou «semelle intermédiaire», est réellement ce qui distingue les sneakers des autres types de chaussures. Cette semelle vient se placer entre le corps supérieur de la chaussure et la semelle d’usure (ou outsole dans le jargon de la sneaker). Elle est généralement composée de matières plastiques ou de gomme. Le plus souvent blanche ou noire, la midsole peut tout à fait prendre des styles variés selon les modèles de baskets. Fréquemment, elle est même agrémentée d’une bulle d’air, rendue populaire par la marque Nike. La midsole remplie la mission «d’amortisseur» pour les contacts du pied sur le sol. C’est la raison pour laquelle les matières utilisées sont souvent souples mais épaisses.


Les marques cherchent toujours à innover sur la composition de la midsole de leur paire de sneakers. Généralement, chaque fabricant, chaque marque, utilise ses propres technologie au niveau de cette semelle. Par exemple chez Nike on retrouve sa technologie Shox ou encore les bulles d’air des Air Max, chez Reebok la technologie Pump, Gel chez Asics, etc, les innovations les plus récentes étant le «Boost d’Adidas ou la technologie «React» de Nike. Toutes deux procurent d’ailleurs beaucoup de confort.

 

Upper

L’upper (ou l'empeigne = façade supérieure) est la partie la plus vaste d’une paire de sneakers. Elle part du coup de pied jusqu'à la pointe. Elle est donc également la partie de la chaussure qui subit le plus de transformations selon les marques, les styles ou les modes. Elle peut être composée de daim, de cuir, de nylon, de mesh, nubuck, plastique, textiles en tout genre… Bref, la seule limite est l’imagination pour rendre les baskets uniques.


Heel

La talon tout simplement ! Bon, pas besoin de trop réfléchir ici, il s’agit de l’arrière de la sneaker. Cette partie est essentiel au bon maintient de votre pied et de l’amortissement. Et c’est évidement encore un élément qui varie en fonction des baskets, certains seront plus durs, d’autres plus mous. À vous de choisir une chaussure adaptée à votre morphologie et à vos envies.

 

Lacets

Maintenant, nous allons vous parler des lacets et des différentes parties qui permettent le laçage d’une paire de sneakers. Tout d’abord les lacets, évidemment. Le plus souvent ronds ou plats, de couleurs différentes, ils sont essentiels et contribuent à l’esthétique de la chaussure. (même si la mode des «paires chaussettes» (sans lacet) bat son plein)

Les oeillets quant à eux, sont de petites perforations visibles, ou non, sur la partie haute de l’upper. Souvent en métal, parfois en plastique, les oeillets permettent le maintien des lacets, et donc du pied dans la chaussure.

 

Tongue

Sur le dessus de la sneakers, une partie se cache derrière la zone occupée par le système de laçage. C’est bien évidemment la languette ou «tongue» en anglais. Cette partie de la sneakers a pour mission de protéger le pied de l’empreinte des lacets et de maintenir le pied comme sur une chaussure de ville courante. C'est aussi la partie qui en général revêt le logo de la marque.
Néanmoins, les créateurs de baskets et de sneakers révolutionnent peu à peu la structure et le maintien du pied de les sneakers. Nous avons pu voir apparaître des sneakers/chaussons ne comportant pas vraiment de languette, comme la Adidas Ultraboost ou encore la Balenciaga Trainer Speed.

 

Doublures & insole

Les doublures se situent à l’intérieur de la chaussure. Elle est en contact direct avec le pied et a donc des fonctions d’isolation et de confort indéniables.

L’insole correspond à la semelle intérieure (en bas sur l’image).Les semelles internes ont la particularité d’être l’élément en contact direct avec vos pieds. Elles jouent un rôle majeur dans la transmission des chocs au reste du corps et dans la stabilisation de votre pied. L’intérieur de la chaussure peut parfois subir des altérations liées à la transpiration des pieds notamment.

 

Outsole

L’outsole, aussi appelée undersole, désigne la semelle extérieure, ou semelle d’usure. C’est la semelle qui est directement au contact du sol. Elle a un rôle isolant vis à vis du reste de la chaussure et but d'adhérant au sol. Il en existe plusieurs types en fonction de l’utilité de la sneaker (running en montagne, running sur route, lifestyle, baskets, tennis, golf, etc).


Comme son nom l’indique, elle prévient l’usure liée à l’utilisation de la chaussure. Tout comme la midsole, elle est aussi capable d’amortir les chocs. Plusieurs matériaux (naturels ou synthétiques) peuvent être utilisé pour la réalisation de cette fine couche flexible et résistante à l’abrasion.

 

En conclusion

Les sneakers sont des paires de chaussures de sport détournées à un usage citadin et quotidien la plupart du temps. Dérivées des modèles conçus pour le sport, elles sont appréciées pour leur confort et leur style. Très techniques au niveau de leur conception, elles laissent place à la créativité des fabricants et designers. On vous présente les nôtres bientôt !
RETOUR AU HAUT DE LA PAGE