Pourquoi choisir les sneakers ? – MEEKO

Pourquoi choisir les sneakers ?

par Maxime Savart

LES SNEAKERS, COQUELUCHES DES ANNÉES 2000

Elles sont dans toutes les têtes, dans toutes les garde-robes. Au fil des années, les sneakers sont devenues les chaussures préférées de monsieur, de madame, des ados, et même de plus en plus des populations les plus âgées. Elles représentent aujourd'hui plus de 50% des ventes du marché de la chaussure. Autrefois réservées aux sportifs, puis popularisées dans les années 1980 avec l’avènement de la street culture, les ventes de baskets ne cessent désormais d’augmenter.

Symboles de la mondialisation et de l’évolution des normes vestimentaires (venir en basket au bureau est devenu standard et le combo costume-baskets est presque un classique), les sneakers sont aujourd’hui vues comme un accessoire de mode à part entière. Elles séduisent ainsi les clients partout à travers le monde, comme aux États-Unis ou en Chine, deux pays tombés littéralement dans la sneakers-dépendance. Cet engouement, qui se manifeste, en France, par l'existence de plus de 200 marques, augmente de jours en jours. Alors pourquoi choisir les sneakers ? La principale raison : en mélangeant style et confort, les sneakers se sont imposées, en l’espace de trois décennies, comme la chaussure idéale pour affirmer un look élégant et décontracté.

Look décontracté - Sneakers MEEKO

 

LA FACE CACHÉE DES SNEAKERS !

Comme pour chaque phénomène de mode, et à l’instar d’une industrie toute entière (souvent citée comme la deuxième plus polluante du monde, mais difficile à vérifier), bercée par les flots de la fast-fashion, les sneakers cachent aussi une vraie face cachée, sombre, à commencer par les conditions de fabrication, trop souvent déplorables, et la redistribution des revenus, scandaleuse. En 2016, ConsomGlobe avait d’ailleurs consacré un article très intéressant à ce sujet. À l’heure où une grande majorité des sneakers est fabriquée en Asie et surtout Asie du Sud-Est, une part minime de la valeur ajoutée, à savoir 0,40% (!), est dédiée à la rémunération des ouvriers et de leur savoir-faire. Traduction : l’humain est relégué tout en bas de la chaîne de valeur.

Alors bien sur, les marques connues du grand public cherchent régulièrement à polir leur image, à coup de grandes campagnes de communication, mais il faut garder son esprit critique. Les faits sont là : la plupart ont, depuis bien longtemps, délocalisées le cœur de leur production dans des pays où le coût du travail est faible, pour ne pas dire indécent, le tout afin d’augmenter avec abus leurs marges ou de suroptimiser le prix de vente. On enregistre des coefficients de vente allant jusqu'à *15 (!) pour quelques unes des marques à très forte notoriété. Tant pis pour le bien-être des ouvriers, tant pis pour la planète. Il suffit de regarder le documentaire The True Cost, réalisé par Andrew Morgan, pour comprendre les aberrations et dérives de ce système, tant sur le plan social, moral, qu’écologique.

Car oui, des sneakers fabriquées à l’autre bout du monde posent de sérieuses questions sur le plan environnemental et sur la société que nous souhaitons. 

Est-ce normal de porter aux pieds des chaussures ayant parcourus des milliers voire des dizaines de milliers de kilomètres avant d'être à proximité du client final ? Est-ce normal de payer avec des salaires si petits des ouvriers malgré leur savoir faire si grand ? Est-ce normal de s'enfermer dans un modèle de surconsommation, pourtant si hors du temps ?

 

DES ALTERNATIVES DURABLES EXISTENT !

Ces questions (parmi d'autres) doivent être au cœur de nos réflexions quotidiennes, d’autant que les sneakers font partie des plus mauvais élèves de notre garde-robe, principalement à cause de l’utilisation intensive de matériaux, de teintures et de composants chimiques nuisibles pour l’environnement. Heureusement pour la planète, les alternatives existent et se multiplient avec des marques responsables et soucieuses de leur impact. Et ça, c'est très encourageant !

La vision MEEKO par exemple, #StepCloser, touche tous les aspects de notre marque. De notre modèle philanthrope à notre culture d’entreprise en passant par l’éco-conception de nos produits, nous voyons notre marque comme un moyen d’avoir un impact positif sur l’ensemble des acteurs qui composent notre projet.

Chaque collection de baskets MEEKO soutient un projet en faveur de la biodiversité. Pour ce faire nous nous associons à des ONG locales agissant là où il y a urgence.

Nos baskets sont éco-conçues, 100% VEGAN et produites localement.

 

AVOIR UN IMPACT POSITIF, TOUS LES JOURS

À travers nos produits et nos actions, nous contribuons ainsi à construire un modèle de production plus vertueux et désirable. C’est une nécessité, à l’heure où le secteur de la mode, au sens large, est l’un des plus polluants, avec plus d’ 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année.

Dans cette dynamique, commander une paire de sneakers MEEKO est un geste fort et un plaisir durable, encourageant toute une industrie à se réinventer et à mieux préserver notre planète. Notre conviction : nous pouvons associer style et économie circulaire. C’est justement cette combinaison visionnaire qui incarne l’avenir de la chaussure et de la mode dans son ensemble ! En tous cas, on le pense ! Et toi ? 😉

RETOUR AU HAUT DE LA PAGE