Paiement en 3x sans frais - Livraisons et retours offerts en France

Pourquoi la transparence dans la mode est-elle si difficile ?

L’industrie de la mode fait partie des enseignes les plus polluantes de la planète. On estime d’ailleurs que c’est le deuxième secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre avec ses plusieurs milliards de tonnes de gaz carbonique (CO2) par an.

Les acteurs dans ce domaine souhaitent dorénavant être plus éthiques. De plus, les amateurs de prêt-à-porter l’exigent petit à petit. Pour hommes et femmes, les vêtements et accessoires de mode éthiques (pulls, jeans, baskets, boots, bottines, derbies, sandales, T-shirts, chemises, vestes, costumes, pantalons, shorts, jupes, sacs à main…) commencent à intéresser pas mal d’adeptes.

Le domaine de la mode a entamé depuis quelque temps une conversion écolo et vise à produire des articles éco-responsables et durables. Mais quand on parle d’achat responsable, on pense immédiatement à la transparence. D’où vient ce cardigan en coton biologique pour femme, ce pull sans manches en lin ou ce blazer décontracté en cuir végan pour homme ?

Ce concept s’annonce très difficile. Dans cet article, nous vous disons tout pour vous aider à y voir plus clair.

La transparence dans la mode, c’est quoi ?

Depuis quelque temps, la transparence des collections est devenue un véritable pilier de la mode éthique et éco-responsable. Une marque de mode qui suit cette tendance doit être transparente pour se justifier envers ses consommateurs. On parle là de l’origine des matières premières utilisées, celle des produits proprement dits, le processus de production, la culture, etc.

Transparence dans la mode

En fait, le mot vient du latin « trans » signifiant « travers » et « parere » signifiant « montrer ». En somme, il indique le fait de tout montrer, sans avoir à cacher quelque chose. Les marques de mode éthiques et éco-responsables doivent fournir à leurs clients des informations utiles. Cela peut se faire sur le site internet du fabricant, la plateforme e-commerce et/ou les réseaux sociaux.

Grâce à ce concept, il est plus facile de retracer l’origine des matériaux et le lieu de confection des produits. Entre autres, ce pull en maille en laine est fabriqué où ? Cette collection automne est-elle responsable ? Dans le cadre de la transparence, la composition des matériaux doit être évoquée en détail. Par exemple, des maillots de bain composés de 80 % de polyester et 20 % de coton.

L’importance de la transparence dans la mode

Très polluante, l’industrie de la mode a l’intention de se convertir en éthique et éco-responsable à tous les niveaux, depuis la création durable jusqu’aux labels. D’ailleurs, qui ne sait pas les méfaits et l’impasse du système économique généré par le fast fashion ou la mode jetable ?

Le commerce équitable représente à cet effet une alternative intéressante. La transparence vis-à-vis des consommateurs est l’une de ses caractéristiques. Il est nécessaire de vérifier si la marque de vêtements de mode est transparente pour faire un choix raisonné.

Un véritable enjeu pour les industries de grande taille

De plus en plus de grandes marques de vêtements et de vendeurs de prêt-à-porter prônent actuellement ce mouvement de transparence dans la mode. Mais le progrès reste encore très lent. L’objectif de la transparence de la mode consiste à rassurer les consommateurs sur le respect de l’environnement et l’achat responsable.

Cela n’empêche pas certaines marques de créer elles-mêmes desdits labels responsables pour cacher différentes informations qui ne sont pas très claires ou essayer tout simplement d’affirmer leurs produits comme étant éthiques et durables. D’autres n’hésitent pas à tromper les consommateurs en misant sur des nuances.

La transparence dans la mode émet une sorte de réflexion sur la notion de traçabilité de votre jogging en coton, de vos objets de maroquinerie ou encore de votre petite robe noire, bref ce que vous avez dans votre dressing. Elle permet également d’avoir une idée sur sa complexité.

Transparence dans la mode : mode responsable

La mode et la transparence : une situation très compliquée

La transparence rime avec la traçabilité. Mais c’est une histoire très compliquée. Bon nombre de marques n’hésitent pas à mettre sur les étiquettes des vêtements de sport made in France. Pourtant, ni les matières premières ni l’assemblage des pièces n’y proviennent. Cela est du par exemple à la complexité du label made in France qui laisse une zone grise à certains égards.

Il faudra également rester vigilant quant à l’usage des "produits naturels", des "matières végétales" ou "végans", alors que c’est parfois tout à fait le contraire.

Qui plus est, il n’est pas rare qu’une marque propose des vêtements dits éthiques dans la gamme pour rassurer leurs clients. La transparence dans la mode constitue à cet effet une valeur ajoutée de l’entreprise. On parle alors sans aucun doute de green-washing même si l'initiative, seule, peut être saluée.

Ce qui rend difficile cette histoire, c’est qu’aucune règle et aucun support ne sont définis au préalable. Le terme n’est pas aussi encadré pour se lancer correctement dans la transparence. Sans contrôle de l’information, cela peut devenir une simple obligation légale.

L’application de la loi doit être accompagnée de vérifications fondamentales. Par exemple, l’espèce exacte du mouton pour extraire la laine bio de votre pull.

Comment devenir transparent dans le domaine de la mode ?

L’économie circulaire et la transparence dans la mode font partie des nouvelles tendances actuellement. Certes, la plupart des marques souhaitent devenir transparentes, mais ne savent même pas parfois comment faire. Face à l’afflux des acteurs dans ce domaine, la tâche se révèle encore plus difficile.

La première chose à faire est de changer le processus de production pour réduire son impact environnemental et éviter les catastrophes écologiques. Mettre en œuvre les labels peut faciliter la démarche relative aux déclarations environnementales. Entre autres, le Recycled Claim Standard ou RCS est un label qui atteste d’un produit recyclé.

Ces conditions affectent le choix des vêtements éthiques, autant pour les femmes que pour les hommes. La saison d’automne hiver approche à grands pas. Mais cette période rime avec le froid, qui réclame des chaussures appropriées, conçues généralement en cuir. C’est là où le bât blesse, car la matière première demeure un sujet sensible.

En parlant de collection automne hiver, de nouvelles marques de mode éthique et éco-responsables soucieuses des impacts environnementaux proposent des habits et des accessoires de mode durables en matières naturelles, biologiques, recyclées ou de seconde main. Tel est le cas des collants éco-responsables de haute qualité et confortables ou encore des sneakers responsables par exemple.

Pour conclure, les consommateurs se concentrent actuellement sur tout ce qui concerne un produit qui les intéresse et donc de plus en plus sur la chaîne entière de valeur. De quoi est composé ce T-shirt ? Est-ce qu’il contient des produits chimiques ? Son empreinte carbone ? Il est temps que l’industrie textile entame une transition écologique et s’oriente vers une nouvelle pratique.

Effectuez une recherche

Panier