Régale maman avec le code MAMA4EVER - 10€ offerts - Livraisons et retours offerts en France 🦍❤️👟

15 choses à savoir sur la mode durable

Après avoir constaté les ravages de l’industrie de la mode sur la planète, les consommateurs se tournent aujourd’hui vers des alternatives plus saines et un mode de consommation plus respectueux de l’environnement. Raison pour laquelle la mode durable prend de plus en plus d’ampleur et projette même de devenir l’avenir du prêt-à-porter. Toutefois, avant de vous lancer dans cette démarche éco responsable, il est nécessaire de vous informer afin de réduire au mieux l’impact environnemental de votre consommation. Comment s’habiller responsable ? Quels sont les points à vérifier lors de l’achat d’un vêtement ? Pourquoi favoriser la seconde main au détriment du fast fashion et comment contribuer au commerce équitable ? Voici 15 points à savoir sur la mode durable.

1. Faire un point sur vos achats

La mode éthique commence par repenser votre manière d’acheter vos vêtements et vos accessoires, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Adoptez une démarche plus écologique en consommant moins et en faisant le tri dans vos achats. Pour faire face aux 100 milliards de vêtements produits dans le monde tous les ans, vous pouvez d’abord revoir votre garde-robe en vous posant quelques questions. Avant de passer à la caisse, demandez-vous : « Ai-je réellement besoin de cet article ? Pourquoi je l’achète ? Ou encore, est-ce un vêtement que je vais porter au moins trente fois ? » Pensez à orienter vos achats en ciblant les pièces dont vous avez réellement besoin.

2. S’informer sur la marque

Il est important de savoir si l’entreprise entame une démarche respectueuse de l’environnement en optant par exemple pour des matières premières durables ou non issues de l’exploitation animale. Privilégiez une marque de vêtements qui utilise des tissus recyclés dans son processus de fabrication. Comme l’industrie textile rejette près de 1,7 milliard de tonnes de CO2 par an, il est primordial d’adopter une démarche moins polluante face à cette situation climatique alarmante.

3. La seconde main et le vintage : l’avenir de la mode durable

Comme Bella Hadid et Rihanna, acheter des vêtements de seconde main vous permet de contribuer à l’économie circulaire tout en diminuant votre impact écologique. Différentes applications comme Vinted, Vestiaire Collective ou Vide Dressing vous permettent d’ailleurs de trouver des modèles vintages et uniques à des prix abordables.

4. Envisager la location au lieu de faire un nouvel achat

Si le vêtement que vous recherchez ne répond pas aux questions citées plus haut, vous pouvez choisir de les louer. Que ce soit une robe de mariage, une tenue pour une soirée déguisée ou un vêtement pour un événement en particulier, la location devient de plus en plus une alternative écoresponsable et tendance.

5. Prendre conscience de l’existence du greenwashing

Certaines marques de vêtements ne lésinent pas sur leur communication en vantant les mérites de leurs démarches écoresponsables. Pourtant, plusieurs d’entre elles ne remplissent pas tout à fait les conditions d’une mode éco à savoir le respect de l’environnement, de l’humain et des animaux. Il s’agit du greenwashing, une technique qui leur permet de redorer leur image sans pour autant adopter des mesures concrètes pour l’environnement. Lorsque vous êtes confronté à une marque de mode qui se dit écofriendly, informez-vous au-delà des mentions « responsables, durables, éthiques » afin de cerner les dispositions environnementales mises en place.

6. Le choix des matières : un grand pas vers une mode éthique

Savez-vous que le polyester est un dérivé du pétrole qui met des dizaines d’années à se décomposer ? Pourtant, cette matière synthétique compose plus de 55 % des vêtements dans le monde. Et qu’en est-il du coton traditionnel qui implique une grande consommation d’eau que ce soit pour sa production ou pour sa transformation ? Optez ainsi pour des marques engagées qui proposent des vêtements fabriqués à partir de matières premières certifiées biologiques, des matières naturelles ou du tissu recyclé.

7. La mode végane : savoir faire la différence

Si les marques véganes optent pour des tissus qui permettent de lutter contre l’exploitation des animaux, ces alternatives ne découlent pas toujours d’une production éthique et responsable. En effet, afin d’éviter l’utilisation de la laine ou du cuir, ces entreprises optent pour des produits synthétiques comme le PVC qui, comme nous le savons, ont un impact sur l’environnement. Privilégiez ainsi des marques de mode qui créent des vêtements bio et véganes à partir de matières recyclées.

8. La mode durable s’intéresse à l’humain

La mode éthique prend également en compte les conditions de travail des personnes qui ont confectionné vos vêtements et vos accessoires. Faites donc confiance aux marques qui usent de transparence dans leur mode de communication en indiquant l’endroit où se trouvent leurs usines et les modes de production appliquées.

9. Les marques s’alignent avec les objectifs scientifiques

Tout comme Burberry et Kering, de grandes marques ont signé la Science Based Targets Initiative. Il s’agit d’une initiative qui permet d’être conforme avec les Accords de Paris concernant la réduction des émissions de CO2 par les entreprises dans le domaine de la mode.

10. La mode responsable implique un travail sur les impacts positifs

En plus de réduire leurs empreintes écologiques, plusieurs marques écoresponsables comme Sheep Inc et Mara Hoffman se concentrent également sur l’impact positif que la mode a sur l’environnement.

11. Les vêtements éthiques n’utilisent pas de produits chimiques

En plus de polluer les cours d’eau locaux, les produits chimiques utilisés pour traiter les vêtements sont également à l’origine de différents problèmes de santé pour les travailleurs. Les certifications OEKO-TEX et Bluesign imposent différentes conditions quant à l’usage de produits chimiques dans la fabrication.

12. Une marque responsable utilise moins d’eau

La consommation en eau dans l’industrie textile est évaluée à 93 milliards de m3 par an. En plus des usines qui sont amenées à repenser leur mode de production, les consommateurs peuvent également prendre part à la réduction de cette consommation en eau en optant pour des produits à base de coton biologique et de matières à faible empreinte en eau.

13. Prendre soin des vêtements au lieu de les jeter

En plus de favoriser l’économie circulaire en vous tournant vers des alternatives moins coûteuses pour prendre soin de vos vêtements, vous faites également du bien à la planète. Vous pouvez aussi allonger leur durée de vie en évitant de les laver fréquemment. C’est également le cas pour les chaussures qui peuvent être entretenues avec des solutions écologiques.

14. La pollution aux microplastiques doit être réduite

Comme la présence des matières synthétiques dans les vêtements, surtout les sous-vêtements est indispensable afin de préserver leur élasticité, il est possible pour les consommateurs de réduire la pollution aux microplastiques en adoptant des gestes écologiques lors du lavage. Vous pouvez par exemple miser sur des sacs de lavage en tant que filtres microplastiques ou des boules de lavage à mettre dans le tambour si vous utilisez une machine à laver.

15. Privilégier le recyclage et donner les vêtements que l’on ne porte plus

Il est également possible de prendre part à une mode responsable et durable en recyclant vos vêtements. Informez-vous sur les dispositifs mis en place localement pour vous permettre de trier vos déchets. Pour d’autres pièces qui peuvent encore servir, privilégiez un vide dressing en vendant par exemple vos vêtements, vos chaussures et vos accessoires. Dans tous les cas, une démarche responsable et éthique pour une consommation durable vous incite à vous assurer que vos vêtements ne finissent pas à la poubelle.

Effectuez une recherche

Panier